Qu’est-ce que le sanctuaire d’Ise pour les Japonais ? Présentation du circuit modèle et des tenues de visite !

Le sanctuaire d’Ise (Ise Jingū) est un sanctuaire particulièrement important pour les Japonais, avec une longue histoire. Pendant la période Edo, une chanson populaire exprimait le désir des gens de visiter Ise : « Je veux aller à Ise, voir la route d’Ise, au moins une fois dans ma vie ». Même après que la capitale fut déplacée à Edo (actuellement Tokyo), les gens continuaient à nourrir un profond désir de se rendre à Ise. Cette aspiration n’a pas changé au fil du temps.

Dans cet article, nous expliquerons pourquoi le sanctuaire d’Ise est si spécial pour les Japonais.

Mais d’abord, comme on dit, « mieux vaut voir une fois que d’entendre cent fois », alors regardez cette vidéo.

Qu’est-ce que le sanctuaire d’Ise ?

Le sanctuaire d’Ise (Ise Jingū) est l’un des trois grands sanctuaires du Japon, situé dans la ville d’Ise, dans la préfecture de Mie. Officiellement appelé « Jingū », il est couramment surnommé « O-Ise-san ». Le sanctuaire d’Ise vénère la déesse Amaterasu-Omikami et est composé de deux principaux sanctuaires, le Naikū (sanctuaire intérieur) et le Gekū (sanctuaire extérieur), ainsi que d’environ 125 sanctuaires annexes et subordonnés.

Histoire et Origines

L’histoire du sanctuaire d’Ise est très ancienne, datant de la période Asuka. L’origine du sanctuaire est étroitement liée à la famille impériale japonaise, car Amaterasu-Omikami est considérée comme l’ancêtre divin de la famille impériale. Ainsi, le sanctuaire d’Ise a également joué un rôle de protecteur de la famille impériale.

Il est considéré comme l’ancêtre de la famille impériale actuelle.

L’Empereur actuel du Japon(source de l’image : NHK

Naikū et Gekū

Naikū (sanctuaire intérieur) 

Ce sanctuaire vénère Amaterasu-Omikami et est également connu sous le nom de Kōtai Jingū. Le Naikū est considéré comme un lieu sacré où réside Amaterasu-Omikami, attirant de nombreux pèlerins.

Gekū (sanctuaire extérieur) 

Ce sanctuaire vénère Toyouke-Omikami, la divinité des aliments et des céréales, et est également connu sous le nom de Toyouke Daijingū. Toyouke-Omikami joue un rôle important aux côtés d’Amaterasu-Omikami.

Signification des Pèlerinages

Les pèlerinages au sanctuaire d’Ise sont considérés comme des actes de purification du corps et de l’esprit, d’expression de gratitude et de prière envers Amaterasu-Omikami.

De nombreux Japonais aspirent à visiter le sanctuaire d’Ise au moins une fois dans leur vie, attirant des pèlerins de tout le pays.

Circuit Modèle

Il est traditionnel de commencer la visite du sanctuaire d’Ise par le Gekū.

Gekū (30 à 60 minutes)

↓ Déplacement : Prendre le bus ou un taxi (environ 30 minutes)

Naikū (60 à 90 minutes)

↓ 1 minute à pied

Oharai Machi et Okage Yokocho

Paysage d’Okage Yokocho (source de l’image : site officiel)

Oharai Machi et Okage Yokocho sont des zones situées devant le sanctuaire intérieur d’Ise Jingū. Ces zones recréent fidèlement l’architecture traditionnelle japonaise de la période Edo à l’ère Meiji et sont des destinations très prisées par les touristes. En se promenant dans les rues d’Okage Yokocho, on a l’impression de voyager dans le temps, ressentant l’atmosphère de l’ancien Japon.

Tenue vestimentaire pour la visite du sanctuaire d’Ise

Lors de la visite d’Ise Jingū, il est important de choisir une tenue appropriée en signe de respect pour les divinités.

Pour une visite générale, il n’y a pas de règles strictes en matière de tenue. Évitez les vêtements trop décontractés ou trop révélateurs. Il est acceptable de porter des baskets ou des chaussures confortables. Les chemins sont souvent recouverts de gravier, donc les talons hauts ne sont pas recommandés. Choisissez des chaussures dans lesquelles vous pouvez marcher longtemps.

Pour une visite formelle, telle qu’une cérémonie de prière, il est conseillé de porter une tenue formelle. Les hommes devraient porter un costume noir avec une cravate. Les femmes devraient également porter une tenue formelle.

Essayez de porter des vêtements respectueux envers les divinités.

Retour en haut